mercredi 26 octobre 2016

Les troubles dys

Dyspraxie, dyslexie, dysgraphie et dyscalculie
Source de l'image : Hoptoy's

Etant confrontée aux différents dys, j'ai cherché des articles sur le net pour me renseigner encore un peu plus en me créant une bibliographie (tout en restant raisonnable, car les ouvrages sont nombreux), voici une petite sélection.

Je référencerai ici des ouvrages, des outils et quelques liens très intéressants :

La dyspraxie :

La dyspraxie se caractérise donc par des troubles de la motricité fine et de la coordination à l’origine d’un trouble électif du geste (et notamment des gestes appris) survenant au cours du développement. Ces difficultés motrices sont fréquemment associées à des troubles touchant la perception visuelle de l’espace à l’origine de troubles visuo-spatiaux et visuo-constructifs pour lesquels le terme de dyspraxie visuospatiale est souvent utilisé.

Votre enfant est maladroit, se cogne partout, il n’arrive pas à s’habiller tout seul, écrit très mal et très lentement… Et s’il était dyspraxique ?
Bien que fréquent, ce trouble des apprentissages reste méconnu.
Comment le reconnaître ? Que faire après l’annonce du diagnostic ?
Quelles sont les conséquences cognitives ? Comment aider l’enfant dyspraxique à atteindre le niveau scolaire que son intelligence mérite ?
Comment l’aider à la maison ?

Dans ce livre, Caroline Huron utilise ses compétences de médecin pour comprendre les aspects cliniques, son expérience de psychiatre pour évoquer les parcours psychologiques des enfants et de leurs parents, ses connaissances en sciences cognitives et son expérience de mère d’enfant dyspraxique pour vous aider à faire face au mieux aux difficultés rencontrées.

Des informations scientifiques solides pour comprendre l’enfant dyspraxique ; des conseils pratiques pour l’accompagner dans la vie quotidienne, à la maison comme à l’école.

Caroline Huron est psychiatre, chercheuse en sciences cognitives à l’Inserm dans le Laboratoire de neuro-imagerie cognitive.

Dyspraxie, dyslexie et dyscalculie
Des outils :




Dyspraxie, dyslexie et dyscalculie

Dyspraxie, dyslexie et dyscalculie


Et voici un excellent site, sur lequel vous trouverez bon nombre d'informations sur la dyspraxie : Dyspraxique mais fantastique.

Vous y trouverez notamment un éditeur de texte en couleur, très simple à utiliser, et un générateur de lignage en couleur pour aider les dyspraxiques à se repérer.

Un outil pour le tableau ou en individuel qui reprend les couleurs et le vocabulaire utilisé en classe du haut vers le bas : ligne du ciel, ligne de l'herbe, ligne de terre, ligne de feu.

Je l'imprime en format A3 pour le tableau, en A4 pour les élèves, à glisser dans une pochette plastique.


Un outil pour la classe (à voir avec les parents, car tout de même cher pour un budget de classe: les cahiers Serpodile tout prêt. Il y a même des cahiers effaçables. Ils existent dans différents lignages.

Dyspraxie, dyslexie et dyscalculie

La dyslexie :
Parmi les multiples raisons qui empêchent un individu de lire correctement, la dyslexie est reconnue depuis plus d'un siècle, mais ce n'est que dernièrement que l'on a commencé à mieux la comprendre. L'objectif de ce livre est de décrire la dyslexie à la lumière des plus récentes découvertes scientifiques, tout en gardant à l'esprit qu'il s'agit d'abord et avant tout d'un diagnostic qui est fait grâce à la mise en évidence de problèmes spécifiques par des spécialistes. Son traitement nécessite la collaboration d'intervenants du milieu de la santé et de la réadaptation qui doivent travailler ensemble pour obtenir les meilleurs résultats possible.
Car il n'y a pas de miracle dans le traitement de la dyslexie?: seulement beaucoup de travail, des efforts soutenus et bien orientés, en plus de la compréhension de la famille et de l'école.
A la fin de ce livre figure un fascicule spécifiquement réalisé pour être lu par un élève dyslexique. Grâce à l'histoire que nous raconte Michael, un élève de niveau primaire pourra lui-même comprendre ses difficultés, alors que la page des parents permettra à ceux-ci de se documenter sur tel ou tel point précis et, au besoin, de répondre dans leurs mots aux questions de l'enfant.
 Dyspraxie, dyslexie et dyscalculie
La dyscalculie :
 Certains enfants ne sont pas «bons en maths», voire «n'y comprennent rien». Bien que souvent intelligents et parfois performants dans d'autres activités intellectuelles, ils sont traités comme des «idiots». On trouve par exemple ahurissant leur système de calcul «en vrac», mêlant sans distinction les unités et les dizaines dans un total désordre. Quant à la géométrie, c'est un véritable désastre !

Dans cet ouvrage Alain Crouail s'attache à remonter le fil des troubles spécifiques des apprentissages, notamment par une fine analyse des erreurs. Ce livre fournit des pistes éducatives et offre un espoir à des jeunes enfants en échec scolaire. Prenant aussi en compte les facteurs psycho-affectifs, il montre, à partir de cas précis et concrets, comment ces enfants, le plus souvent en grande difficulté avec les traitements spatiaux et simultanés, bénéficient des vertus de la parole. Il propose ici une méthodologie expérimentée durant de nombreuses années : le séquentiel verbal et le conte.

Un lien : ici

Dyspraxie, dyslexie et dyscalculie

De trop nombreux enfants entrent au collège en ne maîtrisant pas les apprentissages fondamentaux du calcul et de la géométrie. Or, être «nul en maths» n'est heureusement pas une fatalité et cela n'a rien à voir non plus avec un problème d'intelligence.

° Tous ceux qui ont des difficultés en maths sont-ils «dyscalculiques» pour autant ? Sans attendre que les chercheurs parviennent à établir une définition plus précise de ce trouble (leurs travaux ont plusieurs décennies de retard sur ceux de la dyslexie), didacticiens et orthophonistes ont adapté leur pratique à leurs élèves et à leurs patients et ont dû pour cela élaborer des formations efficaces dans ce domaine.

° Les blocages dont souffrent ces élèves trouvent leur origine dès la maternelle et le CP dans une fixation mal assurée de certains savoir-faire essentiels et une maîtrise insuffisante des tout premiers apprentissages.

° L'objectif principal de ce livre est de donner des pistes à toute personne cherchant à comprendre la nature des difficultés que les enfants rencontrent en maths et qui souhaitent y remédier. 100 Idées pour aider concrètement les élèves en difficulté, en classe ou à la maison. 100 Idées pour donner des pistes aux enseignants, éducateurs, rééducateurs, psychologues, parents ayant en charge des enfants qui «souffrent des maths». Au delà, ce livre s'adresse aussi à tous ceux qui, un jour ou l'autre, ont eu le sentiment que leurs difficultés en maths leur «pourrissaient la vie...» jusqu'à l'âge adulte.


   Dyspraxie, dyslexie et dyscalculie

"La souris qui scanne" : un outil vraiment très intéressant pour les dyspraxiques. Permet de scanner très facilement et de transférer le texte vers un logiciel de traitement de texte. Le logiciel est très simple à installer.
Ensuite, il suffit d'appuyer une fois sur un bouton situé sur le côté gauche de la souris pour ouvrir le logiciel et commencer à scanner. A la fin du scan, vous appuyez une 2ème  fois sur le bouton pour transférer l'image dans le logiciel et avoir la possibilité de la visualiser avant de l'enregistrer. C'est dans la phase de saisie de l'image que se situe l'aspect le plus novateur du produit : en cas de gestes irréguliers (vitesse ou direction), la souris est capable de "recoller" correctement les parties scannées évitant les décalages dans l'image qui sont fréquents avec ce genre de produit portable. Il faut respecter une certaine vitesse de scan, qui n'est pas trop lente, et la qualité de l'image qui peut être enregistrée en plusieurs formats différents est de qualité correcte (sans atteindre le niveau de résolution de scanners au format A4).

Très pratique donc pour scanner n'importe quel texte, puis l'agrandir facilement, mais également pour les exercices dans un manuel, qui seront transférés directement sur l'ordinateur. Toutefois, parfois un peu difficile à manipuler pour certains dyspraxiques.

Très utile en classe, permet de numériser en temps réel avec un outil peu encombrant. Cet outil présente tout de même quelques défauts : surface de scan réduite, un câble qui peut-être gênant, scan difficile en bord de page ou milieu de livre.



Dyspraxie, dyslexie et dyscalculie
  

Dyspraxie, dyslexie, dysgraphie et dyscalculie
 Concernant la dysgraphie, je vous invite à lire un excellent article, sur le site de Hop Toy's : ici

Dyspraxie, dyslexie et dyscalculie

Autres ressources :

* Aider les élèves souffrants de troubles d'apprentissage : sur le blog du CRDP de Versailles : un diaporamas superbe expliquant les différentes dyspraxies, comment les détecter : ici

* Un document très intéressant, qui explique ce qu'est la dyspraxie, et donne de nombreuses informations, et des liens internet : ici

* Le site consacré aux Dys du Dr Alain Pouhet, une référence en la matière : ici

* Juste un site, incontournable pour les dyspraxiques : Dyspraxique mais fantastique.

* Un site plus récent, avec des ressources très intéressantes pour les dyspraxiques (visuo spatiale) : Fantadys

* Un site d'enseignante travaillant avec des dys, beaucoup de docs très concrets : dysémoizazou

* Un document de l'afpssu, présentant des logiciels adaptés : ici



1 commentaire:

  1. Merci Sanléane pour cet article très clair, très intéressant et très instructif!

    RépondreSupprimer