lundi 6 juin 2016

Autour des contes : Autour des ogres

Pour une mise en réseau sur le thème des ogres:
- mon article détaillée sur la mise en réseau "ogre" : ici
Mon exploitation du géant de Zéralda pour les CP: texte adapté, 3 niveaux de lecture avec les exercices adaptés : ici
Le déjeuner de la petite ogresse est le livre sur les ogres que j'aime le plus et avec lequel il est très intéressant de faire des parallèles avec le géant de Zéralda à cause de ce lien qui va se tisser entre une ogresse et un enfant, qui fera que finalement, l'ogresse va changer de régime alimentaire, par amour.

Il était une fois une ogresse et sa victime potentielle. Ils s'aimèrent et eurent beaucoup d'enfants...
L’album pose la question de l’identité. La petite fille aux dents pointues a beau contrer sa nature, elle n’en demeure pas moins une ogresse. D’ailleurs, la dernière illustration de l’album représente sa fille jouant à construire une cage… L’instinct n’est jamais bien loin !

Le texte est servi par de très belles illustrations.  Les visages des personnages sont expressifs : le garçon paraît toujours serein alors que la colère de la petite fille est très bien représentée.
Le récit ne repose que sur deux personnages :
  • la petite ogresse,
  • le garçon.
Cela facilite la compréhension.
Autour des ogres Entre instinct et sentiments
Chaque mercredi, la petite ogresse s’en va chasser dans la forêt.

Qu’attrape-t-elle dans sa cage ? Ni des lapins ni des perdrix. Non, comme toutes les ogresses, ce sont des enfants qu’elle capture. Car une ogresse ça mange les enfants, c’est bien connu.

Un jour, la petite ogresse capture un garçon vraiment pas comme les autres : il n’a pas du tout peur d’elle. Pire, il la trouve sympathique ! Il sort même de sa cage pour laver le sol ou ranger des casseroles.

Bref, la petite ogresse se rend compte qu’elle n’a plus vraiment envie de le manger.

Et ça, quand on est une ogresse de sept ans, c’est très difficile à accepter…
Autour des ogres  
Extrait
"Chaque dimanche, à déjeuner, la petite ogresse mange un enfant.
C'est une tradition de famille, chez les ogres, on mange un enfant par semaine et deux les jours de fête.
La petite ogresse chasse l'enfant chaque mercredi. En travers du chemin, elle installe une cage dont la porte est maintenue ouverte par une corde. Dans la cage, elle pose un gâteau. Les enfants veulent le gâteau et ils entrent dans la cage, ils sont tellement bêtes ! Aussitôt l'ogresse lâche la corde, la porte tombe, l'enfant crie, il pleure, il appelle sa mère mais c'est trop tard.


Premier parcours lectures : Projet lecteur

Un petit outil qui peut-être très pratique pour présenter le livre à la classe : ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire